top of page

CLT : Humanoïd ou le Romantisme 3.0

Dernière mise à jour : 12 sept. 2023



Stefan ZWEIG


Dans l'œuvre captivante "Humanoïd" de Catherine LUPIS-THOMAS, le


personnage central n'est autre que l'éminent Stefan ZWEIG (1881-1942) – écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien,


Stefan ZWEIG entretenait des amitiés avec des personnalités influentes telles que Sigmund Freud et Romain Rolland. Bien qu'il se sente incapable de s'immiscer dans la vie publique, il était conscient des dangers qui guettaient. En tant que Juif laïque menacé par la montée du nazisme, il s'exile à Londres en 1934 et finit par se rendre au Brésil. Il était un romantique, comparable à un Pouchkine. Bien ancré dans son époque, Zweig avait une vision optimiste pour l'avenir et une grande humanité. Il croyait en l'humanité même lorsque le nazisme le poussa tragiquement au suicide, allant à l'encontre de tout ce qu'il représentait. Il a écrit de nombreuses nouvelles qui ont souvent été adaptées au théâtre.


Un nouveau genre ?


L'histoire d”Humanoïd débute avec Catherine, qui arrache une affiche de pièce de théâtre dans les rues de Berlin, mettant en avant le visage de Stefan Zweig dont ses nouvelles lui sont familières.


"Humanoïd" nous amène à réfléchir sur la question du genre qui est devenue un sujet d'actualité au sein de la société de ce nouveau siècle, tout comme l'intelligence artificielle. Femme ? Homme ? Machine ? Ne sommes-nous pas tout simplement un mélange des trois ? Grâce aux arrachages dans les rues de Berlin, Catherine illustre de manière surréaliste ce questionnement.


Amour

et réseaux sociaux


Dans "Humanoïd", Catherine LUPIS-THOMAS explore également le lien entre les individus grâce

aux réseaux sociaux, où les machines jouent un rôle clé dans cette nouvelle dimension des relations humaines. Les interactions virtuelles transcendent les barrières physiques, permettant aux gens de partager des idées, des émotions et des expériences.


Les réseaux sociaux deviennent ainsi les espaces modernes où les sentiments, les amitiés et les amours se tissent à travers les fils numériques. Ces interactions suscitent une réflexion sur ce que signifie réellement être humain dans un monde où la technologie joue un rôle de plus en plus prépondérant. Les machines deviennent ainsi des catalyseurs qui relient les êtres humains d'une manière nouvelle et intrigante, offrant un vaste terrain pour explorer les frontières de notre humanité évolutive.


Romantisme 3.0


Le romantisme n'est pas mort et cela se reflète dans cette œuvre.

Comme un héritage de Stefan Zweig, ...

Un Romantisme 3.0 : la femme, l'homme, la machine.

Une combinaison qui pousse à repenser notre conception de l'humanité et du genre dans un monde en constante évolution.


Pour en savoir plus sur Catherine LUPIS-THOMAS ou sur Humanoïd

Cliquez ici

Comments


bottom of page